Niigata, terroir et gastronomie

Des saveurs qui se partagent

Découvrez le Riz Koshihikari

Niigata est l'un des principaux cultivateurs du riz Koshihikari, la variété la plus appréciée du pays. L'eau enrichie en nutriments issue des montagnes au moment de la fonte nivale ainsi que l'importante amplitude thermique entre les périodes de semis et de récolte confèrent à cette variété son goût unique, raison de son succès.

Le saké de Niigata

La production de saké est le fruit d’un savoir-faire complexe et d’une maîtrise millénaire au Japon. À Niigata, région montagneuse, le secret se résume à un seul mot : la neige. L’enneigement y est en effet deux à trois fois supérieur à la moyenne nationale annuelle. Niigata est donc réputée tant pour la qualité de son riz que pour la pureté de ses eaux. Cette eau douce qui coule des montagnes, ce riz unique et ces artisans font de Niigata le meilleur producteur de saké au monde.

Au coeur du meilleur saké au monde

Niigata et son climat exceptionnel

Sise au cœur d’une nature luxuriante, Niigata jouit de nombreux plans d’eau tels la Mer du Japon, ou encore les fleuves Shinano et Agano. La vaste plaine fertile d’Echigo offre une production agricole variée, la culture du riz faisant de Niigata le premier producteur de riz du Japon. Royaume de la gastronomie disposant d’une superficie de rizières inégalée au Japon et d’un terroir de qualité source de saveurs exceptionnelles, Niigata est célèbre pour la qualité de son riz et de son saké, comme pour l’architecture unique de ses maisons, adaptée à un mode de vie contraint par les très fortes chutes de neige de la région. C’est également le port d’embarquement pour l’île de Sado.
Dans la création artisanale d’un saké de la plus haute qualité, les fortes précipitations sont l’un des facteurs déterminants, pour 3 raisons distinctes :
  • la neige fond et l’eau de ruissellement crée de grandes rizières vierges, l’un des environnements les plus purs au monde pour la culture du riz.
  • cette eau pure issue des fontes nivales est également une composante essentielle du processus de brassage, car l’eau est – avec le riz – le principal ingrédient du saké.
  • la pureté de l’air hivernal permet au processus de brassage d’avoir lieu dans une atmosphère saine, sans aucun polluant susceptible d’altérer la qualité du saké.

Le saké de Niigata

La plupart des 90 maisons de sakés de Niigata concentrent leurs efforts sur une fabrication artisanale d’une qualité incroyable, produisant du saké en petite quantité, soit à peine 8% du saké fabriqué au Japon.
Niigata est la seule préfecture au Japon à accueillir l’Institut de Recherche du Saké, un institut avant-gardiste à la pointe de l’innovation créé en 1930, organisation professionnelle de prospective dont la seule mission est d’améliorer la qualité et la variété du saké de Niigata. Cela passe par des recherches sur le champignon koji, le développement de nouvelles variétés de riz, ou encore le contrôle de la température en phase de fermentation.
L’Institut a par exemple récemment développé une nouvelle variété de riz-saké appelée « Koshi Tanrei » qui devrait devenir le riz phare pour les producteurs de saké à Niigata, notamment pour leurs sakés Ginjo et Daiginjo.
Il n’est pas étonnant que le saké de Niigata soit le meilleur du monde : le climat idéal pour la production de saké associé aux progrès réalisés par l’Institut de Recherche et à l’art traditionnel de l’Echigo Toji (maître brasseur) fournissent les conditions optimales pour produire un saké de la plus haute qualité.